Rechercher
  • vincentdepaepe

Comptes rendus irm et catastrophisme

Vincent De Paepe kinésithérapeute, woluwé-saint-lambert.


L’essai clinique de cette étude s’est déroulé en 3 phases :

1- Essai contrôlé randomisé où des patients lombalgiques sont soit exposés à leur compte rendu d'IRM, soit exposés à un rapport clinique rassurant. Une évaluation de la douleur, de la fonction et de la qualité de vie des patients est faite, à la première consultation, après la consultation et après six semaines.

2- Création d'une nouvelle méthode, précise et non inquiétante pour décrire les résultats d'IRM.

3- Test de cette nouvelle méthode de rapport auprès d'une population de chirurgiens, d’internes en orthopédie et de kinésithérapeutes.


Les résultats de la phase 1 montrent que les patients ayant bénéficié d’un rapport clinique rassurant quant à leurs résultats d'IRM présentent moins de douleurs, une meilleure fonction et une meilleure qualité de vie après la consultation et à six semaines, la différence entre les deux étant significative.

Les différences au questionnaire de qualité de vie SF12 portaient majoritairement sur la sous échelle évaluant l'aspect psychologique.


Les résultats de la phase 3 montrent que si les chirurgiens du rachis ne modifient pas vraiment leur estimation de la sévérité de l'atteinte ni leurs propositions thérapeutiques, la méthode alternative améliore la perception que les autres professionnels ont de l'état de leurs patients et entraîne une diminution importante de l'invasivité des procédures de traitements choisis.

Les chirurgiens du rachis seraient "protégés" de ces effets par leur capacité à lire et interpréter les images par eux même, sans dépendre de l'interprétation du radiologue.

Cette étude tend à montrer qu'en plus de générer des coûts importants les IRMs, et surtout les IRMs mal expliquées aux patients comme aux cliniciens sont péjoratives pour le pronostic des patients. Les IRMs induisent aussi des soins plus invasifs pour les patients, sans améliorer le pronostic à un an.


Et vous, que faites vous quand un patient arrive avec ses résultats d'IRM


Rajasekaran, S et al. “The catastrophization effects of an MRI report on the patient and surgeon and the benefits of 'clinical reporting': results from an RCT and blinded trials.” European spine journal : official publication of the European Spine Society, the European Spinal Deformity Society, and the European Section of the Cervical Spine Research Society, 10.1007/s00586-021-06809-0. 21 Mar. 2021, doi:10.1007/s00586-021-06809-0 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33748882/