Rechercher
  • vincentdepaepe

L'IRM peut-elle prédire l'avenir des patients lombalgiques?



Une étude récente a cherché à déterminer dans quelle mesure les changements dégénératifs du disque chez les jeunes patients lombalgiques prédisent la progression des changements dégénératifs, de l'invalidité et de la douleur 30 ans plus tard!


Ce que vous lirez ci-dessous est en fait un extrait de notre service d'examen des recherches, où des experts décomposent les recherches les plus récentes pour vous 💡


ÉTUDE: Dégénérescence discale des jeunes patients lombalgiques: étude prospective IRM de suivi de 30 ans. - Simo et coll. Mai 2020



___ Points clés de l'étude ___

Une diminution de l'intensité du signal des disques lombaires au départ prédisait une dégénérescence sévère à 30 ans de suivi.

Le nombre moyen de disques avec dégénérescence est passé de 0,9 à 3,5 par sujet.

La dégénérescence discale précoce n'a PAS prédit la douleur ou l'incapacité future.

D'accord, allons-y!




___ Contexte et objectif ___

L'IRM est une méthode précise de mesure des changements dégénératifs des disques intervertébraux. Les conséquences à long terme de ces changements restent cependant floues.



___ Méthodes / Ce qu'ils ont fait ___

En 1987, 75 patients lombalgiques âgés de 20 ans ont subi une IRM du rachis lombaire. Les sujets étaient tous des recrues militaires dont la douleur était suffisamment intense pour empêcher le service. 30 ans plus tard, 69 de ces patients ont été contactés. Parmi ceux-ci, 35 ont rempli un questionnaire sur la douleur et l'incapacité et 26 d'entre eux ont subi une IRM et un examen clinique. Les IRM ont été évaluées pour la diminution de l'intensité du signal et d'autres changements dégénératifs.



___ Résultats / Ce qu'ils ont trouvé ___

Une diminution de l'intensité du signal au départ a prédit un changement dégénératif sévère au suivi. Par exemple, 57% des disques avec une intensité de signal réduite au départ avaient une intensité de signal sévèrement diminuée au moment du suivi, par rapport à 11% des disques sains.


Mais il est important de noter que la gravité de la dégénérescence discale au départ n'était PAS associée à une douleur ou à une incapacité lors du suivi. Les auteurs ont conclu que chez les jeunes patients lombalgiques, la dégénérescence précoce des disques lombaires prédit un changement dégénératif progressif, mais pas de douleur ou d'invalidité.



___Limitations / choses à garder à l'esprit ___

Les chercheurs n'avaient pas les images RM de l'étude originale - seulement les valeurs d'intensité du signal.

La taille de l'échantillon était relativement petite.

De nombreux sujets de la première étude n'ont pas participé au suivi.


___ Implications cliniques ___

Les effets à long terme de la dégénérescence discale précoce restent incertains. Cette étude a révélé que la dégénérescence discale précoce chez les jeunes patients lombalgiques était associée à des changements sévères après 30 ans, mais pas à une douleur ou à un handicap.


Cette étude s'ajoute à un nombre croissant de recherches montrant que la lombalgie est complexe et que les lésions tissulaires ne sont que l'un des nombreux facteurs susceptibles de contribuer à la douleur. En fait, de tels dommages peuvent avoir une faible capacité à prédire le cours futur des événements.


Les lésions tissulaires ne sont que l'un des nombreux facteurs susceptibles de contribuer à la douleur.



Cette étude présente également des preuves encourageantes que 2/3 d'un groupe de personnes souffrant de maux de dos sévères chez les jeunes n'avaient que des douleurs légères ou inexistantes 30 ans plus tard. Ces informations pourraient profiter aux patients en réduisant la catastrophisation, en augmentant l'optimisme et l'auto-efficacité, et en éclairant la prise de décision sur la nécessité d'une chirurgie potentielle.


--> let's move !!


#PhysioNetwork


Je reste disponible pour vous aider avec vos douleurs musculo-squelletique dans mon cabinet à Woluwé-Saint-Lambert, au Wolu20 Medical Center.