Rechercher
  • vincentdepaepe

Le mal est plus fort que le bien

Vincent De Paepe, Kinésithérapeute, Thérapeute Manuel, Woluwé-saint-lambert



Les bâtons et les pierres peuvent me briser les os, mais les mots ne feront jamais de mal !

Malheureusement, la recherche a prouvé tout le contraire.

En examinant les recherches sur les effets placebo, nous constatons que les avantages ont tendance à être de courte durée et au mieux minimes.


Cependant, lorsque nous examinons le jumeau maléfique des placebos, les nocebos, nous constatons que les gens ont tendance à conserver leurs mauvaises croyances beaucoup plus longtemps et que cela aura un impact plus important sur leurs émotions.

Le nocebo se produit lorsque les attentes négatives du patient font que le traitement a un effet plus négatif qu'il n'en aurait autrement.



Ces réponses sont généralement créées par des professionnels de la santé qui ne prennent pas le temps d'expliquer correctement leurs conclusions et créent des intentions mal informées.

Alors pourquoi le mal est-il plus fort que le bien ?


On pense que cela se produit en raison d'une forte adaptation évolutive qui a été utilisée pour la survie car nos ancêtres étaient mieux à l'écoute des menaces en tant que forme de protection.



Nous constatons que cela se poursuit jusqu'à nos jours, en particulier dans le domaine médical, car les patients sont plus susceptibles de s'accrocher à des croyances négatives et à de mauvaises informations que de s'appuyer sur des nouvelles positives.

Il faut souvent une armée de bien pour contrer une mauvaise situation.


Au centre médical Wolu20, nous comprenons souvent l'importance de créer un environnement clinique positif pour préparer au mieux nos patients à réussir.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout