Rechercher
  • vincentdepaepe

Pourquoi les changements dégénératifs font-ils mal chez certains et pas chez d'autres ?

Les changements dégénératifs c'est un peu comme les cheveux blancs ou les rides de l'intérieur. Ils font partie intégrante du processus de vieillissement, ils devraient d'ailleurs s'appeler changements tissulaires liés à l'âge. On les retrouve habituellement dans l'imagerie de la colonne, et souvent aussi bien chez des individus sans douleur que chez des personnes souffrant de douleurs lombaires.

Alors, comment expliquer que ces changements provoquent une douleur chez certains et pas d'autres ?

Louis Gifford donne une explication dans son livre Aches and pains : Avoir le moral dans les chaussettes, le manque de stratégie d'adaptation, le stress : tout autant d'états mentaux sous-jacents qui vont amorcer une hypersensibilité des connexions centrales, d'où l'émergence d'une activité nociceptive normalement passée sous silence.

De plus, les facteurs psychologiques peuvent déclencher des états douloureux importants ou les rendre plus probables. Il se peut que ces facteurs psychologiques amplifient la douleur au-delà du niveau habituel dans le cas d'une lésion ou blessure.

La présence d'un incident physique évident expliquant ces douleurs n'est pas forcement importante si l'on considère que nous sommes de toute façon le siège de nombreuses anomalies et imperfections physiques qui s'accumulent au fil de l'âge.

Ces anomalies sont transmises en silence au SNC.

Je pense que c'est une des raisons majeures qui explique que les changements dégénératifs peuvent être présents pendant des années sans aucune manifestation symptomatique. Beaucoup de facteurs modulent la douleur.

A-t-on besoin de changer la structure pour en finir avec la douleur ? La réponse est non.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout